Au revoir la compétition…

C’est samedi soir, avant la finale des 3 jours d’Aigle, que les coureurs m’ont fait une haie d’honneur. Cela m’a énormément touché. Heureusement que je n’ai pas du prendre le micro, car les larmes n’auraient certainement pas pu être retenues.

La commission des vélodromes, ainsi que mes amis, m’ont offert un cadeau et je les en remercie encore une fois…

Ci-dessous les photos de cet au revoir…

Photos : http://www.3joursdaigle.ch

Publicités

3 jours d’Aigle

Pour ma dernière compétition, je me suis aligné dès jeudi soir dernier sur le vélodrome d’Aigle pour les 3 jours d’Aigle. Je faisais équipe avec Christian Grasmann, un coureur d’expérience allemand.

Photo : http://www.3joursdaigle.ch

1er jour :

Tous les soirs, le programme se présentait sur la forme suivante : course individuelle, petite chasse de Madison 30min, course individuelle et pour finir la grande chasse de 150 tours pour le premier jour et 200 tours le dernier soir.

La première course individuelle de la soirée était une course à l’éliminatoire qui faisait office de déblocage pour le reste de la soirée. Je finis milieu de classement.

Ensuite est venu un grand moment de la soirée, la petite chasse sur 30min. Avec mon coéquipier, nous avons pris un tour d’avance après une dizaine de minutes. La  course a été très rapide jusqu’au terme. Seule une autre équipe (Thièry-Schir) a réussi à prendre également un tour d’avance. Le classement de cette première chasse allait se faire sur nos deux équipes et au sprint final, nous terminons devant !!! Nous remportons donc cette course et nous nous trouvons en tête du classement général de ces 3 jours d’Aigle.

Photo : http://www.3joursdaigle.ch

La course suivante était un course scratch, mais je fais cette course en dedans, je me contente de suivre le peloton pour récupérer au mieux pour la prochaine chasse de 150 tours.

Pour clore cette soirée, 150 tours de piste et 4 additions de points. La course était extrêmement rapide et assez débridée. Chaque équipe y allait de son attaque. Nous n’avons malheureusement pas réussi à réitérer un tour d’avance. D’ailleurs l’équipe Thièry-Schir non plus, nous nous retrouvons donc 5ème au classement général à l’issue de cette première soirée dans le même tour que les leaders, mais les points font la différence.

2ème jour :

Lors de cette soirée, avaiten lieu une cours aux points, la petite chasse de 30min, une danoise et la grande chasse de 180 tours.

La première course de la soirée, je l’ai faite dans les roues en faisant uniquement un sprint qui faisait office de déblocage pour le reste de la soirée. Je me classe 8ème.

Pour la petite chasse, j’avais à nouveau de super sensations et la rage de vaincre. Nous sommes 4 équipes à avoir réussi à prendre un tour d’avance, la victoire allait donc se jouer entre nous. Malheureusement, lors du sprint final, nous échouons à quelques centimètres, nous terminons deuxième. Après cette course, nous sommes également 2ème du classement général.

Avant de vous indiquer mon résultat, je voudrais juste vous informer sur le déroulement de la course danoise. Il y avait 20 tours à parcourir, mais le 1er est déterminé au 17ème tour, le 2ème au 18ème tour, le 3ème au 19ème tour et ensuite le classement selon l’ordre d’arrivée après 20 tours. Je me classe donc 4ème de cette course.

Pour clore cette soirée, la grande chasse… La course est partie vraiment sur un rythme très élevé et le restera jusqu’à l’arrivée. Nous n’avons malheureusement pas réussi à reprendre un tour sur le peloton et lors des sprints, nous nous classons souvent 5ème, mais n’engrangeons aucun point.

A l’issue de cette soirée, nous nous trouvons à la 5ème place du classement général.

Photo : http://www.3joursdaigle.ch

3ème jour :

Pour mon dernier jour de compétition, je me suis rendu au vélodrome avec tout de même une drôle de sensation…

Etant donné que le classement se faisait ce soir, les courses ont été très nerveuses et rapides. Pour la première chasse de 30min, l’équipe Beer-Marguet a attaqué dès le départ. Mais le peloton a également vite réagi. Quelques dizaines de tours plus tard, Beer-Marguet arrivent tout de même à boucler leur tour, mais non sans peine. C’est d’ailleurs la seule équipe qui a réussi à s’extirper du peloton. Nous faisons un joli sprint final et nous nous classons 5ème de cette chasse.

Puis, pour la finale, 200 tours étaient à parcourir. A l’image de la première chasse de la soirée, toutes les équipes encore en lice pour la victoire finale, dont nous faisions partie, se faisaient la guerre. Nous essayons d’attaquer à plusieurs reprises, mais malheureusement nous n’avons jamais réussi à boucler le tour d’avance, qui nous aurait certainement propulsé sur le podium. C’est l’équipe Perizzolo-Moser qui remporte la chasse et également le classement final. En deuxième position, c’est l’équipe Thièry-Schir et sur la troisième marche du podium c’est Marvulli-Pasche.

A l’issue de cette finale des 3 jours d’Aigle, nous terminons à la 6ème place du classement général final.

Championnat Suisse Madison

Dimanche, sur le vélodrome d’Aigle, avait lieu le championnat Suisse de Madison. Cette course était l’avant-dernier rendez-vous avant mon arrêt de la compétition.
Je devais faire équipe avec mon coéquipier de team Olivier Beer, mais malheureusement il s’est trouvé malade deux jours avant la course et n’était vraiment pas dans les meilleures conditions pour courir. Je me suis donc aligné au départ avec Maxime Magné. C’est un jeune coureur du VC Montreux, qui a certes des qualités, mais manque encore de l’expérience dans cette discipline si technique.
Au programme de ce dimanche, il a avait 250 tours de piste pour une distance totale de 50km et 10 additions de points.
N’étant de loin pas une équipe favorite, nous avons tenté de prendre un tour à tous nos adversaires après environ 30 tours de course. Nous avons creusé le trou, nous sommes retrouvés avec plus d’un demi-tour d’avance, mais sans jamais pouvoir conclure.
Nous sommes revenus dans le peloton pour essayer de récupérer un maximum, mais le rythme était toujours très élevé. Puis lors des sprints, nous n’avions aucune chance, nos adversaires se battaient pour les places sur le podium…
Nous finissons à la 6eme place de ce Championnat Suisse avec seulement 3 points marqués dans le dernier sprint. Les champions Suisse sont la paire Thièry – Schir du VC Orbe qui termine avec un tour d’avance sur tout le monde, bravo à eux deux.

Fin de « carrière »

Pour rappel, j’ai commencé le vélo en 1997, à l’âge de 9 ans, à l’école VTT de Marlyse Tercier, à Bulle. Elle m’a appris les bases du vélo, elle a su me transmettre son plaisir et la technique, ce fut mon premier entraîneur et  à ce jour, je profite encore de la remercier très sincèrement. J’ai effectué de nombreuses petites courses VTT dans la région qui m’ont permis de monter à plusieurs reprises sur le podium. En fin d’année 2005, j’ai testé la piste et je n’en suis jamais sorti. J’ai tout de suite « mordu à l’hameçon ». Dès 2006, j’ai effectué ma première saison sur route, en délaissant le VTT, car pour évoluer sur piste, il est nécessaire de faire de l’endurance sur route.

Pour mes premières épreuves sur route, je m’alignais au départ des courses régionales et nationales de la région. Ensuite, je suis également allé courir en Suisse allemande, afin de pouvoir marquer mes points élite, ce qui était mon objectif majeur dès ma première saison dans la catégorie « amateur ». C’est seulement en 2011 que j’ai obtenu la totalité des points pour passer dans la catégorie « élite ». Cela m’a permis d’intégrer l’équipe de Mendrisio PL Valli avec laquelle j’effectue cette saison 2012.

Sur la piste, j’ai commencé par les courses se déroulant sur les différents vélodromes romands. Grâce aux bons résultats obtenus, j’ai eu l’occasion d’entrer l’équipe nationale en 2009. Ma première sélection nationale m’a conduit aux Championnats d’Europe U23 à Minsk (Biélorussie). Depuis, j’ai pu me qualifier à différentes reprises avec l’équipe nationale pour des Coupes du Monde, des Championnats d’Europe ou encore des Championnats du Monde. J’ai gagné 5 médailles d’argent (2006 à 2010) et deux d’or (2011 et 2012) lors des Championnats Suisse de poursuite par équipe.

Je tenais à mettre en évidence 5 semaines de l’été 2010 et 3 mois du printemps 2011, deux périodes pendant lesquelles j’ai eu l’occasion de faire mon école de recrue dans la section des sportifs d’élite. Nous étions 7 pistards intégrés dans cette école, afin de nous entraîner dans les meilleures conditions possibles, avec pour  objectif une qualification pour les JO de Londres. Ce fut une magnifique expérience d’être dans des conditions équivalentes au   professionnalisme. Je remercie d’ailleurs l’armée Suisse de m’avoir permis de vivre cela.

Je voulais faire ce petit retour en arrière, car en cette fin de saison 2012, je vous informe officiellement que je vais mettre un terme à ma « carrière » de cycliste compétiteur. Cette décision a été mûrement réfléchie et prise très au sérieux. L’élément déclencheur a certainement été la non-qualification de la Suisse aux JO dans la discipline de la poursuite par équipe. Puis, mon niveau n’a pas énormément progressé depuis un certain temps. J’ai eu l’occasion de travailler à temps partiel, mais cela n’a pas suffit pour faire le grand saut. Je suis sans cesse en train de lutter pour battre des plus jeunes que moi. Ensuite, je n’ai  plus envie de faire autant de sacrifices, tant sur le plan privé que professionnel. Je souhaite faire du sport au jour le jour, sans plan, sans obligation et pourquoi pas découvrir de nouveaux sports.

Je m’alignerai encore sur deux compétitions : le Championnat Suisse de Madison le 30 septembre à Aigle et pour conclure, les 3 jours d’Aigle les 4,5 et 6 octobre également sur le vélodrome d’Aigle.

En 15 ans, dans cette grande famille du cyclisme, je me suis fait beaucoup d’amis. Je retiendrai beaucoup de bons moments de ma « carrière », mais si je ne devais en citer que quatre ou cinq, ce serait : ma première sélection nationale à Minsk, le tour de la Martinique en 2007, le tour de la Nouvelle-Calédonie en 2011 et mes deux médailles d’or obtenues en poursuite par équipe.

Pour conclure, je souhaite remercier toutes les personnes qui ont cru en moi et qui m’ont soutenu  moralement, matériellement ou financièrement, ma famille, ma compagne, mes amis, mes sponsors, mes entraîneurs, mes coaches, ainsi que l’armée. Sans eux, je n’aurais certainement pas pu aller puiser mon énergie aussi loin.

Salutations sportives et amicales

Damien Corthésy

Tour du canton de Fribourg – Montée de Lorette

Dimanche passé avait lieu la dernière manche du tour du canton. Cette dernière étape faisait escale à Fribourg, mais plus précisément en vieille ville de Fribourg pour la montée de la Lorette.

Le programme était simple, départ toutes les minutes depuis la place centrale en vieille ville pour arriver au sommet quelques mètres après la porte… C’est une montée de 850m, un pente moyenne de 12.35%, un dénivelé de 105m et le tout sur des pavés…

Sans vraiment savoir si j’allais tenir le rythme je suis parti très fort. Ensuite, je suis monté à mon maximum, tout en restant assis sur mon vélo pour une puissance maximale sur les pavés. Mon temps de la montée 3min 10sec. Cela me paraissait un bon temps, car selon l’organisateur, les coureurs du Tour de Romandie sont montés en 3min 6sec lors de son dernier passage à  la Lorette.

Une fois tous les concurrents passés, ma première impression a été la bonne, je remporte donc le classement scratch de la montée.

J’ai gagné des pavés en chocolat et un cadre avec une photo indiquant le dénivelé, le plan et mon nom gravé, ainsi que mon temps.

Photo : Alain Wicht

La photo originale et non scannée du journal sera publié dès que possible

Championnat Romand sur piste

Jeudi dernier avait lieu le Championnat Romand sur piste sur le vélodrome d’Aigle.

Au programme de la soirée, une poursuite individuelle sur 3km, une course scratch et un course aux points avec un classement général final désignant le vainqueur. Malheureusement, il n’y avait pas beaucoup de coureurs présents. Nous étions seulement 10 dans ma catégorie.

Lors de la poursuite individuelle, qui est un exercice que je n’apprécie pas forcément, je fais le 4ème temps. Je suis parti trop vite et m’effondre un peu sur les derniers mètres.

Puis, les courses suivantes se suivent et se ressemblent… Tous les coureurs participant aux deux courses suivantesm terminons exactement aux mêmes rangs. De ce fait, le classement n’a pas été difficile à faire… Je finis donc 4ème de cette soirée.

Photo : http://www.velodromes.ch

Championnat Suisse de poursuite par équipe

Hier soir, sur le vélodrome de Zurich avait lieu le championnat Suisse de poursuite par équipe. Cette année, je courais sous les couleurs de mon équipe, soit Mendrisio. Mes coéquipiers étaient : Loïc Perizzolo, Olivier Beer et Tino Eicher. Après les 5 médailles d’argent et l’or que j’ai remporté l’année dernière, mon envie était de réitérer cette performance.

Lors des qualifications, nous étions la deuxième équipe à courir. De ce fait, nous n’avions aucun temps de référence par rapport à nos concurents. Nous avons planifié sur notre tableau de marche 4min25 et ce sera chose faite, 4min25.39 pour être précis. Nous avons fait un départ relativement tranquille, mais cela nous a permis d’accélérer sans cesse jusqu’au passage de la ligne d’arrivée.

Photo : Josef Herzog

Quelques minutes plus tard, l’équipe de Bern fait le meilleur temps. Notre moral en avait pris un coup, car ils terminent avec seulement quelques 40 dixièmes de seconde d’avance. Puis, la dernière équipe engagée était l’équipe vaudoise, qui était une des favorite. Heureusement pour nous,  elle a fait un moins bon temps pour quelques dixièmes également, ce qui nous a permis d’être aligné en finale.

Puis, l’heure est venue de la finale, nous avons fait un départ plus rapide que lors de la qualification puisque nous bouclons le premier kilomètre deux secondes plus vite que lors de la qualification. Nous bouclons notre poursuite en 4min21, ce qui nous permet de terminer en tête et de remporter mon deuxième titre national !!!

Ce titre national m’a beaucoup ému, car nous sommes allés sans pression, en voulant donner le meilleur de nous. Nous avons fait de magnifiques poursuites, très réguliers dans l’effort… Tout était parfait ce soir-là.

Photos : Josef Herzog